[de] [fr]

Architecture et Peinture murale

Architecture

taxi brousseAssouè panique. Il est revenu du Ghana, il s’est construit une maison en tôle et il s’est marié avec son amour de jeunesse: Katiana. Mais Katiana le menace de divorcer.
Nous sommes en mars. La saison sèche. Il fait chaud. Katiana n’arrive pas à dormir sous la tôle, et, la nuit, la chaleur ne s’échappe pas de la cour. Si Assouè ne fait pas quelque chose, elle va s’en aller. Assouè réunie ses frères et d’autres parents. Bientôt la tôle est remplacée par un toit plat en banco, sur lequel Katiana peut dormir. Le mois d’avril arrive et avec lui les premières chutes de pluie. Assouè et Katiana déplacent leur lit à l’intérieur. Une nuit, on entend un bruit de gouttes. Peu après, la moitié du toit est à leurs pieds. Katiana divorce.

 

Aujourd’hui une telle histoire n’est pas impossible à Tiébélé. C’est l’architecture traditionnelle qui rendait les Kassena célèbres au Burkina, mais à Tiébélé aussi un toit de tôle est aujourd’hui considéré comme moderne. Pendant les prochaines années, on va pouvoir observer si cette façon moderne de construire des maisons va finalement s’imposer.

L’habitation traditionnelle des Kassena se compose de maisons rectangulaires et rondes en banco avec des toits servant de terrasses. Il s’y ajoute une cour pour le bétail, des greniers, des cuisines et des douches. La cour est entourée d’un mur et l’entrée se trouve toujours à l’ouest.

Dans une concession résident les personnes entretenant des relations de consanguinité et d'alliance plus ou moins proches. Les jeunes hommes et les couples habitent dans les maisons rectangulaires. Les vieux couples et les enfants habitent dans les maisons rondes. Sur les toits-terrasses on sèche les céréales et on y dort pendant la saison sèche. Quand un garçon devient adulte, il se construit une nouvelle maison rectangulaire. Souvent, quand quelqu’un meurt, sa maison n’est pas réparée après les dégâts de la saison des pluies et la maison tombe alors en ruine. Ainsi, une concession Kassena se transforme toujours. Quand une fille devient adulte, elle s’installe dans la concession de son mari.

Comme autrefois les Kassena étaient souvent attaqués, les maison rondes ont gardé leur caractère de forteresse. L’entrée est très basse, d’environ 50 cm. Avant d’entrer dans la chambre principale, il faut surmonter un mur de 50 cm qui se trouve immédiatement derrière l’entrée. Les Kassena se sont ainsi protégés des assauts des ennemies. Le mur permettait au guerrier Kassena de couper facilement la tête de l’envahisseur.

 

Peinture murale

cour royale« Et ça? C’est quoi? » Assaloue, excité, court d’un mur à l’autre. « Tu ne les reconnais pas ? Ce sont des coro ne, les pattes de poules ! » - « A oui », je réponds. « C’est indiqué ici ! », et je lui montre mon livre de Kassim que je viens d’acheter. « Et ça ? » Il s’est déjà dirigé vers un autre mur. « Mmm, est-ce que se sont des morceaux de calebasse ? » - « Oui ! Bien lu ! » Merde, il l’a remarqué. « Et tu vois les feuilles de mil ? » - « Oui bien sûr», je réponds, sûr de moi. Je me lève de mon tabouret et marche vers le mur devant moi. « C’est ici ! » - « Non, ce sont les feuilles du néré, sun-zaga ! » - « Mais tu l’as demandé, non ? » On ne peut vraiment pas le tromper.
Il a pris encore du temps avant que je pouvait indiquer tous les formes correctement, mais heureusement il y a ces gens compatissant qui ont écrit un livre sur ce sujet. Ils savaient bien qu’une Européenne doit toujours tout lire pour mémoriser. Mais avant tout j’ai l’impression qu’ils connaissaient Assaloue et qu’ils connaissaient le sentiment de perdre toute réputation devant un garçon de 10 ans.

 

Les femmes kassena sont responsables de la décoration des maisons. Elles emploient de la couleur noire, qui est obtenue en délayant dans l’eau un caillou noir broyé, ainsi que de la couleur blanche, qui est obtenue d’un caillou blanc (silicate de magnésium). Les couleurs sont appliquées sur un fond rouge constitué de terre argileuse mélangée à de l’eau de cuisson de cosses de néré. Aujourd’hui, on emploie aussi souvent du goudron industriel et ainsi le fond change passant du rouge au noir. Comme motifs, les femmes choisissent des symboles représentant la vie quotidienne et la religion kassena.

Les décorations préférées sont par exemple :

Les morceaux de calebasse, parce que la calebasse accompagne la femme kassena pendant toute sa vie et même après sa mort la calebasse garde ses fonctions religieuses.

Les filets de pêche, car la pêche a sauvé les Kassena d’une famine et le filet doit surtout rappeler aux enfants l’importance de cette profession.

Les pattes de poules, parce que la poule est une des offrandes les plus importantes.

La tortue : elle est le totem de la famille royale. Il est interdit à tout membre de la famille de manger sa viande.

 

©2010 webmaster